Cette semaine, l'équipe CAP Audresselles a adressé les 2 courriers ci-joints à Mr le maire.

20180724_lettre___Mr_Tourret

20180724_demande_d_acc_s_aux__l_ments_budget

 

Antoine Benoit et Olivier Hugon ont été reçus par Roger Tourret mardi  24 Juillet pour échanger sur le contenu des courriers.

Voici notre relevé de notes prises pendant notre entretien :

Finances :

Pourquoi ne pas encore avoir voté le Compte administratif 2017 ?

Mr Tourret : « Cela viendra en temps utile… c’est la chambre régionale des comptes qui décide »…

Réponse peu convaincante.

Rappelons que le compte administratif 2016 n’avait pas été présenté au conseil l’année dernière… Celui de 2017 ne le sera pas. C’est pourtant la loi. Le compte administratif de l’année doit être soumis au vote du conseil au plus tard le 30 juin de l’année n+1.  => Nous sommes hors-la loi.

Où en sommes-nous à propos du budget 2018 ?

Mr Tourret : La chambre régionale des comptes est venue 2 fois et nous attendons leurs décisions…

Nous n’en saurons pas plus.

Devons-nous préparer le budget 2019 ?  

Mr Tourret : Ça ne sert à rien de faire des réunions, c’est trop tôt.

Ce serait peut-être utile de préparer avec tous les conseillers pour éviter un nouveau blocage en 2019 ?

Mr Tourret : Non

Nous sommes et nous resterons dans l’impasse…

Quelles sont les dernières condamnations et redressements fiscaux adressé à la commune:

Mr Tourret nous affirme les yeux dans les yeux qu’il n’y a jamais eu de redressement fiscal à Audresselles. Il n’y a jamais eu de condamnation pour non-paiement de l’URSSAF. « Nous sommes blancs comme neige »

Nous n’en saurons pas plus…..pour l’instant….

Quelle suite à donner à notre suggestion d’un audit financier sur la gestion du compte de la commune et celui du camping ?

Mr Tourret : Non pas question.

C’est pour nous une étape obligée pour optimiser la gestion de notre budget. Nous réitérerons cette demande en conseil. Nous demanderons l’avis de chacun des conseillers sur cette suggestion.

Pouvons-nous consulter tous les documents sur les budgets/finances de la commune ?

Mr Tourret : non, je ne suis pas d’accord

Mais c’est la loi !

Mr Tourret : je m’en fous de la loi

Répondrez-vous à notre lettre ?

Mr Tourret : non

Mr Tourret nous refuse l’accès aux documents relatifs aux finances de la commune. Il nous annonce d’ailleurs que lui-même ne les lit pas toujours. C’est un scandale !

Nous irons les chercher ailleurs.

Urbanisme :

A quand le débat en conseil sur la révision du PLU Intercommunal :

Mr Tourret : C’est prévu mais pas pendant la période des vacances car nous avons besoin des employés de mairie pour la préparation.

Avenir du camping de la corniche : 

Vous avez déménagé le camping pour construire des maisons. Comme cette parcelle ne peut pas être constructible sur 80% de la surface, le projet de parking apparaît

Le parking sera-t-il financé par le Conseil Départemental (Général)  en même temps que la modification du tracé de la D940  au niveau du Noirda ?

Mr Tourret : Oui c’est le Conseil Départemental qui finance

Pourquoi le projet de parking présenté lors de la réunion publique d’information sur la révision du PLUI le 27 Juin prévoie l’intégration de parcelles actuellement agricoles (agriculteurs non informés) alors que le projet du Conseil Départemental se limite au camping de la corniche ?

Mr Tourret : Je ne sais pas.

Vous n’êtes pas à l’origine de ces modifications ?

Mr Tourret : non

Comment comptez-vous avancer sur le projet d’aménagement de la Place ?

Mr Tourret n’a pas su répondre à la question.

Nous lui avons donc fait part de notre position : Ce sujet est lié au projet du parking de la corniche. Ce parking doit servir notre village. Il ne doit pas se limiter à devenir un parking de randonneur, mais il doit servir à contenir l’afflux touristique de notre village.  Une liaison piétonne sécurisée entre ce parking et le centre du village est impérative. Nous pensons qu’il sera bon de solliciter les compétences qui travaillent actuellement sur le projet de mutation du camping pour nous aider à avancer sur notre projet de réaménagement de la place.

Mr Tourret a approuvé l’idée, il l’a retenue et prendra contact avec le Conseil Départemental pour la lui soumettre. Il propose même d’inviter ces acteurs à une réunion avec les membres du conseil.

Autres points :

Propreté :

Nous avons réitéré notre demande d’ouvrir une réflexion pour améliorer la propreté dans notre village. Nous pensons que sans engager de grands projets, il doit être possible de mettre en place des petites mesures qui amélioreront ce point.  Nous lui rappelons d’ailleurs que c’est une préoccupation pour beaucoup de ses administrés.

Mr Tourret ne juge pas cette idée utile, affirme que le village est propre, que personne ne se plaint et nous explique les raisons qui l’ont amenées à retirer les poubelles aux abords des plages : Les résidents secondaires prenaient ces poubelles comme pour décharge publique.

Certes, nous serons toujours confrontés à la bêtise et à l’incivilité de certains mais pour autant nous pensons qu’il faut aussi les encourager à faire autrement. Nous méritons un village propre !

Nous lui demandons pourquoi, il ne s’est pas joint à l’action menée par les maires de nos communes voisines : Ambleteuse, Wissant et Tardinghen qui se sont fait entendre au Conseil Communautaire de la Terre des 2 Caps début Juillet à propos des déchets des touristes à la fin de chaque week-end ?

Mr Tourret n’a pas eu écho des actions et requêtes orchestrées par les maires d’Ambleteuse, Wissant et Tardinghen.

Nous lui adresserons alors la coupure de presse suivante : http://www.lavoixdunord.fr/409121/article/2018-07-03/les-maires-du-littoral-ont-la-tete-dans-le-sac-poubelle-tous-les-dimanches-soirs

 Foire aux crabes : Quels enseignements devons-nous tirer de l’édition 2018 pour mieux préparer 2019 ?

Force est de constater que cette fête est actuellement orpheline. Personne ne la pilote aujourd’hui.

Nous lui proposons donc de faire appel à candidature auprès des Audressellois pour la création d’une association qui la prendrait en charge. Nous sommes convaincus et nous avons pu le constater cette année que des « non-élus » sont prêts à s’engager dans cette démarche.

Roger Tourret approuve notre proposition. Il nous fait alors un historique de cette foire aux crabes en nous rappelant qu’elle avait été initiée par une association de commerçant sous la présidence de Mr Fleury. Après dissolution de cette association cette fête a été abandonnée. C’est l’association du personnel communal qui l’a ensuite remise en place.

Roger Tourret nous affirme alors qu’il nous suivrait dans l’idée de déclencher la formation d’une nouvelle association.

Local pour les élus :

Nous avons réitéré notre demande d’accès à un local communal pour assurer des permanences d’élus.

Mr Tourret : non

Ecole :

Mr Tourret : Il n’y a pas de problème à l’école. Roger Tourret nous fait savoir qu’une liste de travaux à réaliser cet été lui a été adressée, les travaux seront réalisés.

Sécurité :

Nous avons réitéré  notre souhait d’équiper la commune de défibrillateurs automatiques et lui avons ré-adressé une étude que nous avons menée sur le sujet.

Après nous avoir expliqué qu’il regrettait que les professionnels de la santé installés sur la commune n’ait pas fait le choix de s’équiper, Roger Tourret nous propose de mettre ce sujet à l’ordre du jour du prochain conseil. Il est prêt à proposer l’installation de 2 défibrillateurs : 1 sur la place et 1 au camping.

Nous remercions la fille de Mr Tourret qui semble-t-il avait  de son côté déjà tenté de le convaincre. 

Conclusion :

Nous ne pouvons pas sortir satisfaits de cet entretien. C’était une nouvelle fois l’occasion pour nous de désapprouver la méthode Roger Tourret. Il s’affiche ouvertement  au-dessus des lois. Il continue d’agir et de décider seul. Son équipe ne pèse en rien dans le débat.

Malgré les 5 démissions, son budget non-approuvé par les siens, il  ne se remet toujours pas en question. 

 

Pour garder espoir nous garderons en tête les quelques points positifs de cette entrevue : Son approbation sur quelques suggestions que nous lui avons formulées : faire appel à des spécialistes pour dessiner le projet d’aménagement de la place et solliciter le Conseil Général, faire appel à candidature pour constituer une association pour la foire aux crabes et l’acquisition de 2 défibrillateurs.