Amertume et indignation

 Editorial :

         Dur, dur de discuter avec monsieur Tourret, le tambour est vide et nos remarques rebondissent dessus sans autre effet que du bruit. La séance de conseil a duré plus de quatre heures! Il est affligeant de voir le déni de monsieur Tourret face à tous nos problèmes financiers, de fonctionnement et les manquements graves aux lois.

         Nous sommes choqués par ces faux en écriture qui impliquent les conseillers sur des décisions qu’ils n’ont pas prises. Nous avons vécu l’absence du 1er adjoint comme un désaveu du fonctionnement de la mairie. Nous sommes, Cap Audresselles, dans notre rôle d’opposition mais que dire des silences ou demi-silences des conseillers et adjoints de Mr le maire ? Tout est figé à Audresselles et le budget d’avril ne semble pas en préparation…

         Nous ne cachons pas notre amertume et notre inquiétude pour les mois qui vont venir. Nous pourrions avoir une attitude plus « light » en attendant les élections mais certaines choses ne peuvent pas attendre, le budget 2019, l’hémorragie financière et au bout du compte une possible nouvelle augmentation des impôts.

         Un grand bravo au public présent dans la salle et qui a tenu la durée face à des débats utiles mais souvent confus.

cocarde-conseiller

Cap Audresselles vous propose un compte rendu du conseil municipal du vendredi 12 mars 2019 et donnera son analyse en fin d'article.

 Compte-rendu du conseil

Participants :

Mrs : Roger Tourret, Bruno Depothuis, Patrick Boucher, Benoît Geneau de Lamarlière, Jean Leone,  Hugo Pouyet, Michel Nicolas, Franck Ternisien, Raouti Chikaoui, Olivier Hugon, Antoine Benoit, Graziella Lefilliatre (Ouverture de séance )

 Absents : Paul Ellart (Pouvoir à Bruno Depothuis), Nicolas Denis, Graziella Lefilliatre (pouvoir à Olivier Hugon)

  •  13 Votants                                 Secrétaire présente : Dorothée Pouilly.

                     18h00 : Ouverture de la séance  

Franck Ternisien est élu Secrétaire de séance 

 

 Lecture du procès-verbal du précédent conseil. 

Lecture du PV du conseil du 29 novembre par Mr Tourret.

A la fin de la lecture, Olivier Hugon fait par d’un extrait du registre des délibérations du conseil municipal de la séance du 29 novembre 2018, transmis à la Trésorerie de Marquise. Sur cet extrait, il est fait mention d’un vote à l’unanimité en faveur d’un virement de 19000euros du compte 6413 « Personnel non titulaire » vers le compte 60612 « énergies, électricité ».

L’ensemble des conseillers reconnait alors que ce point n’a jamais été traité. 

Raouti Chikaoui précise que Paul Ellart a alerté le sous-préfet sur le fait que sa signature a été usurpée.

Pas de réactions de la part de l’équipe municipale en place.

Olivier Hugon demande alors pourquoi le compte 60612 « énergies, électricité » a dû être réévalué de 19000€ ?

Il demande pourquoi ce compte évalué au budget 2018 à 45000€ a dû être réévalué à 64000€. Il précise que pour les années précédentes, la dépense en électricité était de 34700€ en 2015, 37800€ en 2016 et 37700€ en 2017.

Pas de réponses ni réactions de la part de l’équipe municipale en place.

La trésorerie de Marquise nous a indiqué cette semaine que ce supplément de 19 000 € sur la ligne électricité est dû  à des régularisations de factures impayées par la mairie !

 Ordre du jour : (tel qu’il était inscrit sur la convocation)

Camping :

  • Dates ouverture et fermeture, tarifs, contrats du  personnel, vente et achat de mobil-homes, aménagements divers du camping.
  • Achat but et panier de basket
  • Achat tracteur
  • Installation WC-PMR
  • Installation distributeurs de produits fermiers
  • Vente friterie  place du détroit

 

CAMPING 

CA 2017 : 456 000€       CA 2018 : 480 000€

 Dates d’ouverture  Du  29 mars au 4 novembre    Vote : 13 pour – Adopté

Tarifs 2019 : Proposition d’une augmentation de 2% par rapport aux tarifs 2018

Difficile de savoir, pour Cap Audresselles si cette augmentation est nécessaire et justifiée.

Vote : des votes pour, Cap Audresselles s’abstient, pas de contre - Adopté

Renouvellement mobil-homes

Vente de  2 mobil-homes pour une valeur de 22 000€ chacun. Total : 44000€

Achat de mobil-homes pour un peu plus de 50000€

Vote : 1 blanc, 10 pour et  2 contre - Adopté

Personnel : Contrats et Primes

  •  2 cogérantes : Florence BOUCHER et Natacha LISSE. 

2 Contrats de 125 heures  du 15 mars au 9 novembre (8 mois)

Plus 1/10ème pour les congés payés

Plus 1 mois d'astreinte 

  •  contrats (CDD saisonniers) sont prévus pour le nettoyage du camping (+ sanitaires Manchue) à 87h par mois sur la base du SMIC + 1/10ème congés payés.

2 personnes pour toute la durée d'ouverture  8 mois

2 personnes 6 mois  (à répartir sur toute la durée d’ouverture)

 Primes : La proposition faite est de 2 % du CA pour les cogérantes conditionnée sur la présence.

Cap Audresselles, comme l’année dernière, s’oppose à cette prime au pourcentage et réclame une prime forfaitaire. De plus, nous sommes favorables à ce que ces primes soient conditionnées sur 3 critères :

  • L’absentéisme (congés compris)
  • Evolution du CA
  • Indices de satisfaction clients

Après beaucoup de bla bla. Une prime forfaitaire de deux mois de salaire est retenue pour l’ensemble du personnel du camping (cogérantes et personnel d’entretien). 

Patrick Boucher et Franck Ternisien  ne participent pas au vote.

Vote : 1 blanc, 7 pour et  3 contre – Adopté

  • A posteriori il  est difficile de savoir si les critères demandés par Cap Audresselles ont étés retenus. 

Installation d’une nouvelle aire jeu

Patrick Boucher insiste sur la nécessité d’une nouvelle aire de jeu au camping, l’actuelle étant en ruine.

Celui-ci souligne l’urgence, le camping ouvre le 1er avril.

Plusieurs devis sont proposés entre 80 0000 et 110 000€

Cap Audresselles propose qu’un projet aussi onéreux soit reporté après les discussions sur les budgets au mois d’avril.

Monsieur Tourret abandonne le projet et annonce la réparation par les employés de la commune de l’aire actuelle…

Chauffage dans les douches

Patrick Boucher propose un devis SARL Climatchauff de 17838€ pour l’installation du chauffage dans les douches du camping.

Vote : 1 blanc, 9 pour et  3 contre - Adopté

Etat de la charpente des douches

Patrick Boucher montre des photos de la partie extérieure des douches du camping. La charpente, à cet endroit là, est en très mauvais état. Monsieur Tourret  laisse entendre que « ça tient comme ça depuis longtemps et ce n’est pas la peine de réparer ». Les conseillers qui s’expriment sont étonnés et réclament réparation.

Monsieur Tourret propose de faire réparer par les employés communaux.

Olivier Hugon : « Les employés communaux sont payés par la commune et donc nos impôts et vous trouvez cela normal de payer les réparations du camping avec le budget communal ? Le budget du camping est ultra bénéficiaire»

Mr Tourret : « C’est pas grave » !!!

Olivier Hugon : «Un simple exercice comptable permettrait de payer les heures passées au camping par le budget camping et non plus par nos impôts».

 « Un salarié payé par le camping pour l’entretien a déjà été évoqué en conseil et devrait sans doute être envisagé » ajoute Antoine Benoit

Le conseil fait pression pour que les réparations se fassent par une entreprise.

Patrick boucher propose un devis de réparation par la société Wattel de 6000€

Vote : 13 pour - Adopté

 Achat but et panier de basket

Proposition pour but de foot (hand ?) et panier de basket sur le pignon de la briquèterie. 4500€ ou 5700€

Beaucoup de discussion sur la dépense, et l’emplacement (hors camping)

Les conseillers soulignent que le terrain n’est pas plat à cet endroit avec mélange de macadam et de graviers…

De plus, il y a un gros problème de sécurité avec une aire de jeux de ballon ouverte à proximité de la route et du parking.

Monsieur Tourret renonce. Pas de vote

 Achat Tracteur

3 devis proposés entre  40 000€ et 50 000€

Nous posons plusieurs questions pour savoir pourquoi ce changement de tracteur.

Monsieur le maire nous répond que l’autre tracteur est vétuste.

Marche-t-il encore ?  Oui.

Le tracteur est-il pour le village ?  Oui

Sur quel budget ? On peut le mettre sur celui du camping.

Celui là  a une cabine…

Mais il faut le permis poids lourd ? Oui le conducteur passera le permis et le nouveau a une fourche

Pour quoi faire une fourche ?  Pas de réponse.

 Nous faisons remarquer qu’acheter un tracteur très cher alors que le budget est sous contrôle et que l’ancien marche encore n’est pas nécessaire. L'utilité de la fourche n’est pas argumentée. Nous refusons, pour notre part, cette dépense de 40 000€.

Monsieur Tourret abandonne et ne soumet pas le projet au vote…

 Installation WC-PMR

Ici, nous est présenté un seul WC pour personne à mobilité réduite à installer sur la place près de la halle.

Eviron 7500€ sans compter la dalle, les branchements eau et électricité. Nous allons vers 10 000€ tout compris.

Le local semble préfabriqué et les installations semblent fragiles pour un usage grand public.

Vote : 8 contre, 4 pour et un blanc - Refusé

 Installation d’un distributeur de produits fermiers

 Lettre de demande, de l’EAEL Tourret, d’installation d’un distributeur automatique de produits fermiers sur l’aire de la briqueterie. (25 m2)

Monsieur Tourret nous confirme que ce seront uniquement des produits fermiers et locaux.

Monsieur Tourret parle d’un bail de 3 ans et désire voter rapidement. Nous faisons remarquer que c’est une Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT) qu’il faut rédiger et signer et qui s’accompagne du paiement d’une redevance.

Nous demandons que cette AOT ne soit signée qu’aux vues d’un respect des réglementations, services sanitaires et accord préfectoral.

La secrétaire note nos conditions et nous procédons  au vote après avoir demandé au maire de ne pas participer au vote qui concerne son neveu.

Vote : 1 contre, 11 pour et un blanc - Adopté

 PS : A la question, faut-il un permis de construire ? On nous répond que non car en dessous de 40 m2. A vérifier, car c’est peut-être en fait 20 m2….

 Vente friterie  place du détroit

Là, nous sommes dans l’absurde…

Monsieur le maire veut que l’on se prononce sur la vente d’un bien privé ??

Mais cette friterie n’appartient pas à la commune ?

         Non mais elle est sur le domaine public

Elle n’a pas d’autorisation (AOT) en cours, sur quoi devons nous nous prononcer ?

         Nous devons autoriser le maintien de la friterie pour que son propriétaire puisse la vendre

Monsieur Tourret, nous avons voté et vous avez voté le 4 mai 2018 le principe des Autorisations d’Occupation Temporaire (AOT) du domaine public, ainsi que leurs conditions et les barèmes des redevances. Depuis un an, cette décision du conseil n’a pas eu de suite. La friterie, comme l’ensemble des terrasses, n’a donc pas d’existence légale. Pour nous, il n’y a rien à voter. Il faut juste appliquer la décision du conseil du 4 mai dernier qui implique des contraintes mais aussi des droits pour les commerçants.

Monsieur Tourret semble ne pas comprendre, renonce et lève la séance.

 

Analyse CAP AUDRESSELLES :

          Nous avons essayé, ci-dessus, de résumer plus de quatre heures de conseil. Comme toujours, un conseil brouillon ou nous découvrons au dernier moment une pile de propositions et de  devis. Les questions à délibérer sont imprécises.

         Mais avant tout cela, l’impossibilité d’un dialogue avec monsieur le maire. Chaque parole de la part de cap Audresselles est « bottée en touche» avec souvent des propos injurieux sur les personnes. Chaque fois que nous signalons des manquements à la loi de la part de monsieur Tourret, celui-ci nie ou parle d’autre chose.

          Ce qui concerne le plus les Audressellois,  c’est qu’à travers les discussions il apparait que notre budget 2019 ne semble pas en préparation. Le budget 2018 sera-t-il clôturé à temps ? Monsieur Tourret pense-t-il réellement que c’est la cour des comptes et la trésorerie de Marquise qui va lui faire le boulot. Si nos craintes se confirment, nous partons vers une nouvelle impasse  en avril.

          Face à cette débandade dans la gestion de la commune, Nous nous sommes opposés à certains projets qui nous semblaient injustifiés comme l’achat d’un tracteur neuf et sans aucun argument justifiant la dépense ou un WC public fragile ou l’achat d’un « but-panneau de basket » qui aurait été implanté à un endroit inapproprié et dangereux.

Est-il sérieux de s’inquiéter des travaux utiles et nécessaires au camping à quinze jours de son ouverture ?

         Le projet d’une aire de jeux au camping est sans doute intéressant. Mais comment s’exprimer sur une dépense estimée entre 80 000  et 110 000€ avec autant d’inconnues sur les comptes réels du camping. Les TVA perçues qui sont toujours dans notre caisse devront être versées à l’Etat ainsi que les pénalités fiscales (134 000 € rapport cour des comptes). Comment peut-on s’engager sur des dépenses aussi importantes un mois avant la présentation du budget ?

          Sinon  à travers l’installation du distributeur de produits fermiers et la vente de la friterie de la place du détroit, c’est de l’occupation du domaine public dont il faut reparler. S’installer sur l’espace public est régi par la loi et doit être soumis à une Autorisation d’Occupation Temporaire (AOT). Ces AOT ont pour but d’offrir à chacun des droits et des devoirs. Ces autorisations comportent évidemment des contraintes  et le paiement de redevances. Seulement ces AOT garantissent également des droits aux commerçants, notamment celui de ne pas être viré du jour au lendemain sur un coup de tête du maire…

 Ce soir, nous avons mis sur la table du conseil la preuve d’un nouveau faux en écriture.

Tout porte à croire que cet usage est depuis bien longtemps devenu coutume dans notre commune.

Que dire ce soir du silence absolu de l’ensemble des conseillers de l’équipe Tourret face à ces fautes graves ?

Comment des conseillers élus, peuvent-ils admettre de se faire piétiner à ce point?

L’équipe CAP AUDRESSELLES éprouve beaucoup d’amertume en voyant ces fidèles sans réaction aucune.

Une amertume qui vire même au dégoût, lorsque l’on sait que certains membres de cette équipe sont parfois à l’origine  de nos révélations. Et oui, on nous file des scoops et ensuite on va se cacher.

Soit on mange dans la gamelle, soit on crache dedans…. Il faut faire un choix.

         Notre bateau est ivre et sans barreur. A suivre…

Olivier Hugon et Antoine Benoit pour l’équipe CAP AUDRESSELLES